Share-Net Burkina : plateforme de connaissances sur la santé sexuelle et reproductive.

Le jeudi 16 septembre 2021 a été lancé officiellement Share-Net Burkina, la plateforme de connaissances en santé sexuelle et reproductive au Burkina Faso sous le parrainage de son Excellence l’Ambassadrice du Royaume des Pays-Bas et en présence du représentant du Ministère de la santé. Organisée par SOS Jeunesse et Défis, organisation hôte de Share Net Burkina, cet atelier avait pour but de présenter aux acteurs intervenant dans le domaine des DSSR au Burkina Faso et aux autorités, la plateforme Share-Net Burkina et le contenu du projet.

Share-Net Burkina est la plateforme de gestion des connaissances dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs qui réunit des organisations membres œuvrant dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive au Burkina autour de la dynamique d’échange de meilleures pratiques, la génération du savoir, la promotion de la recherche et le plaidoyer basé sur des évidences en matière de santé et des droits sexuels.

Dans l’optique de veiller à une bonne mise en œuvre des activités et au renforcement de collaboration avec les autorités administratives, locales, religieuses et coutumières et les partenaires techniques et financiers, et pour une bonne connaissance du projet, SOS/JD a tenu cet atelier pour informer l’existence de la plateforme aux acteurs intervenant dans le domaine de la SSR suivie du lancement officiel des activités avec les parties prenantes. 

Présidium composé du représentant du Ministère de la Santé à gauche, de Son Excellence l’Ambassadrice du Royaume des Pays-Bas au Burkina Faso au milieu et du Directeur Exécutif de SOS Jeunesse et Défis à droite.

« Share Net Burkina est une plateforme qui regroupe tous les producteurs de données c’est à dire les chercheurs, les organisations intervenant dans le domaine de la santé de la reproduction. Elle permet de renforcer les connaissances des jeunes sur leurs Droits en Santé Sexuelle et Reproductive et doit être aussi l’interface entre les producteurs de données et les jeunes afin que tous ce qui est fait comme intervention au Burkina Faso concernant la Santé de la Reproduction puisse être partager au niveau de cette plateforme. En somme, elle servira de tribune entre les partenaires au niveau de la sous-région et au niveau du Burkina Faso », a cité Harouna OUEDRAOGO Directeur Exécutif de SOS Jeunesse et Défis. 

Interview du Directeur Exécutif de SOS Jeunesse et Défis

Selon l’ambassadrice du royaume des Pays-Bas, Share-net Burkina est une opportunité pour le Burkina de partager ses expériences, ses bonnes pratiques apprises avec d’autres acteurs des autres pays. Elle a dans son allocution inviter les différentes parties prenantes à s’impliquer aux activités et au suivi de Share Net Burkina pour que le bilan de cette plateforme soit tout autant joyeux et prometteur.

« Je ne saurai terminer ses propos sans adresser mes vives félicitations à SOS JD qui porte cette plateforme au Burkina Faso. J’ai compris que vous êtes une association de jeune, dynamique, motiver engager pour faire avancer les DSSR au BF et dans la sous-région ».

Pour terminer ses propos, elle a rassuré de la disponibilité de l’Ambassade pour apporter le soutien nécessaire aux succès de cette plateforme et réseaux pour le bonheur des jeunes et adolescents du Burkina et d’Afrique.

Discours de Son Excellence l’Ambassadrice du Royaume des Pays-Bas au Burkina Faso, Esther Loeffen.

Défis de Share Net Burkina

Le défis du Burkina c’est d’être un pays model en matière de partage et de gestion de connaissances sur les DSSR. C’est aussi de permettre à tous les pays du partenariat de Ouagadougou d’être bénéficiaire de cette plateforme pour partager les informations, les expériences et aussi les données de capitalisation dans le domaine de la SR.

Au-delà du Burkina, Share Net International est présente au Pays-Bas, Bangladesh, Burundi, Ethiopie, Colombie, Jordanie.

Photo de famille des participant-e-s

Etaient présents, les acteurs clés et parties prenantes des interventions sur les DSSR, les représentants du comité de pilotage du projet, des représentants de l’Ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso, des représentants du Ministère de la Santé, des représentants des instituts de recherche et des étudiants chercheurs.

Désormais, les parties prenantes du projet ont une connaissance de la plateforme Share Net Burkina et s’engagent à participer à l’animation de la plateforme de Share Net Burkina.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *