« Jeunes En Vigie » : c’est le nom donné au nouveau projet lancé par SOS JEUNESSE ET DEFIS (SOSJD) dans la région du Centre-Est. La cérémonie de lancement a eu lieu ce mercredi 25 Août 2021 à Tenkodogo.

La promotion des Droits et Santé sexuels et reproductifs demeure une priorité pour les dirigeants du Burkina Faso. Apporter sa contribution à cette noble lutte est toujours bien accueillie par les autorités sanitaires tant au niveau central que décentralisé.

Au Burkina Faso, la situation de l’accès aux services de santé de qualité et de droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR) demeure préoccupante pour les Adolescentes et Jeunes Femmes (AJF). En effet, 75 % des nouvelles infections au VIH concernent les adolescentes et jeunes femmes (AJF), augmentant ainsi le risque de contracter d’autres infections et aussi la tuberculose. Cette frange de la population est aussi, selon l’OMS, une cible particulièrement à risque d’infection palustre et, ce risque est accru lorsqu’elles sont enceintes. Or, les adolescentes et jeunes femmes (AJF) sont nombreuses à commencer tôt leur vie procréative avec des conséquences, non seulement en termes de transmission du VIH mère-enfant mais également très exposées augmentant le risque de morbi-mortalité maternelle, néonatale et infantile. Cette situation engendre les conséquences : tabou de la sexualité, violences basées sur le genre, relations de pouvoir inégalitaires entre hommes et femmes et entre adultes et jeunes.

Dans sa vision d’apporter effectivement sa contribution, SOS JD a mis en place le projet « Jeunes En Vigie » avec l’appui financier de l’ONG EQUIPOP.

Ce projet permettra d’une part de renforcer l’accès des adolescentes et jeunes femmes aux services de santé de qualité intégrés et adaptés à leurs besoins et contraintes spécifiques et respectant leurs droits et de l’autre, la responsabilisation des jeunes à assumer au mieux les obstacles et contraintes liés à l’accès aux services de DSSR de qualité.

Présidée par le Maire de la ville de Tenkodogo M. Harouna OUELOGO, patron de ladite cérémonie, il a salué toute initiative de promotion de la santé et des DSSR des filles et des jeunes. Il a poursuivi en rassurant à SOS JD, tout son appui, accompagnement pour l’atteinte des objectifs. Il s’est enfin réjoui de la participation de sa commune au projet tout en insistant sur la mutualisation des efforts pour des résultats probants.

Présidium composé du Directeur Exécutif de SOS JD à droite, du Maire de Tenkodogo au milieu et du représentant du Directeur Régional de la Santé.

Selon le Directeur Exécutif de SOS JD, ce projet permettra « d’améliorer l’accès à des soins de qualité pour les adolescent. e.s et jeunes femmes qui constituent d’ailleurs le fer de lance et l’avenir de notre pays le Burkina Faso».

Prévu pour une durée de 36 mois, soit de 2021 à 2023, le projet « Jeunes en Vigie », est financé à hauteur de 170 millions de FCFA et sera implémenté dans la région du Centre-Est plus précisément dans les districts sanitaires de Tenkodogo et Koupéla.

Sur le terrain, la contribution sans cesse des Directions du Ministère de la santé qui ont pris faits et cause pour les DSSR des Adolescent.e.s et Jeunes Femmes (AJF), sont attendues.

Selon le représentant du Directeur Régional de la santé du Centre-Est, M. BAGAYA Saidou, « je ne doute que ce projet contribuera à l’amélioration de l’accès des adolescent.e.s et jeunes femmes aux services de santé de qualité au Burkina Faso en général et en particulier dans la zone d’intervention ».

Photo de famille des participant.e.s.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *