Prise en charge médicale des victimes des séquelles des mutilations génitales féminines ; des agents de santé à l’école de SOS/JD

Prise en charge médicale des victimes des séquelles des mutilations génitales féminines ; des agents de santé à l’école de SOS/JD

L’association SOS/Jeunesse et Défis (SOS/JD) en collaboration avec l’ONG Equilibres et Populations a organisé un atelier de renforcement de capacités des agents de santé sur la prise en charge des victimes des séquelles des mutilations génitales féminines.  L’activité s’est tenu 21 au 24 novembre 2018 dans la ville de Fada gourma à l’Est du Burkina Faso.

 

Photo de famille des participants

Photo de famille des participants

Ce sont douze agents de santé (médecins, attachés de santé et sage femmes) qui ont vu leurs connaissances du domaine des MGF renforcées à travers diverses activités. Ces activités s’inscrivent dans le cadre de la promotion de l’abandon des mutilations génitales féminines d’ici à 2020 voulu par Equilibres et Populations et conduit par SOS/JD. Les différentes séances ont été ponctuées par des travaux de groupes, des exposés suivis d’échanges et des exercices pratiques.

Premier jour de l'atelier en présence des autorités locales

Premier jour de l’atelier en présence des autorités locales

 

La première journée de formation a connu la présence des autorités de la localité notamment le Directeur régional,  Dieudonné SOMA  et  le médecin chef du district sanitaire Dr Abdoulaye YAMEOGO.

 

 

 

 

 

Au sortir des quatre jours de travaux les participants ont maitrisé la prise en charge médicales des victimes des séquelles de l’excision. Un comité Adoc a été  mis en place pour le suivi de la prise en charge des victimes des MGF.

Premier jour de l'atelier en présence des autorités locales

Premier jour de l’atelier en présence des autorités locales

Dans le cadre de ce  projet, SOS/JD entend intervenir dans soixante villages de la région de l’Est dans l’objectif d’améliorer les droits de la santé sexuelle et reproductive des filles et des femmes de la région de l’Est du Burkina Faso.

Rose J. OUEDRAOGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *