Planification familiale : les OSC du Burkina et de la Cote d’ivoire en action pour un meilleur suivi budgétaire en Afrique francophone

Planification familiale : les OSC du Burkina et de la Cote d’ivoire en action pour un meilleur suivi budgétaire en Afrique francophone.

SOS jeunesse et défis (SOS JD) en collaboration avec ces partenaires américains Champion of Global Reproductive Right (PAI) et Hewlett, tient un atelier sur le plaidoyer budgétaire, la transparence et la redevabilité en matière de santé sexuelle et reproductive en Afrique francophone, du 27 février au 02 mars 2017 à Ouagadougou, avec le soutien du Ministère de la Santé.  Cet atelier régional servira de cadre d’échanges pour les organisations de la société civile burkinabè et ivoirienne, afin d’aboutir à des conclusions pertinentes réalisables et efficaces pour une meilleure prise en compte de l’approche suivi -budgétaire dans les deux pays.

image002

Les participants proposent des opportunités pour mettre en place un mécanisme de suivi- budgétaire de la PF

 

« Qui d’entre nous peut rester indifférent quand on lui annonce dans son pays chaque 5heures qu’une femme meurt de complications liées à l’accouchement et 8 nouveaux nés succombent et que par ailleurs la plupart de ces décès étaient évitables ». C’est par cette indignation qu’Ida Kagoné, secrétaire technique pour l’accélération de la transition démographique, représentante du ministre de la santé, a remercié les initiateurs de cet atelier, pour n’être pas resté indifférent face à cette situation écœurante. En effet l’urgence de la prise en compte de la planification familiale (PF) dans les politiques nationales n’est plus à démontrer dans nos pays africains, car elle « est un pilier important de la transition démographique et aussi un préalable pour la facture du dividende démographique. » a déclaré la représentante du Ministre de la santé à l’ouverture de l’atelier.

PF vadrrreduitL’examen sur l’effectivité des engagements financiers pris par les Etats Africains en matière de planification familiale dans le cadre du Partenariat de Ouagadougou et au cours du Sommet mondial sur la PF en 2017 de Londres constituera un point d’ancrage aux actions de plaidoyer qui seront poursuivies par les différentes organisations participantes.  C’est pourquoi les partenaires techniques que sont PAI et Hewlett ont voulu par cette initiative renforcer la vigilance des OSC ivoiriennes et burkinabè sur les questions de transparence, de redevabilité de leurs gouvernements en matière de PF.

Quatre jours durant, les OSC ivoiriennes et Burkinabè, partagerons leurs expériences avec des experts venus des USA, de l’Europe et d’Afrique, afin d’identifier les mécanismes efficaces de suivi pour assurer le respect de ces engagements. Au final, cet atelier intensif permettra de développer leurs capacités techniques  à travers l’identification des opportunités dans le domaine du plaidoyer budgétaire.

Texte et photos : Nadine Yasmine Somé 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *