Nouveau Plan d’Accélération Nationale de la Planification Familiale : les jeunes proposent des mécanismes de suivi –évaluation des activités.

L’association Sos Jeunesse et défis(SOS/JD) en partenariat avec le groupe technique/ santé sexuelle et reproductive (GT/SR) a tenu un atelier de dissémination duplan d’accélération nationale de la planification familiale (PNAPF) 2017-2020, ce 05 décembre 2017 à l’ABMAQ. Cet atelier se veut un cadre de concertation au cours duquel, les jeunes devront s’approprier le contenu du nouveau PNAPF 2017-2020 et proposer des stratégies de suivi dudit plan.  La rencontre a connu la présence de 25 jeunes de youth initiative issue des associations membres du groupe technique santé reproductive, des responsables de la direction de santé et de la famille, et de l’association SOS/JD. 

Les participants au sortir de l’atelier de dissémination du nouveau PNAPF

Les participants au sortir de l’atelier de dissémination du nouveau PNAPF

Depuis le processus d’élaboration du PNAPF, les jeunes de youth initiative du groupe technique/ santé sexuelle et reproductive (GT/SR) avec l’appui de SOS/JD ont mené de nombreuses actions de plaidoyer à l’endroit du gouvernement afin que leurs préoccupations en matière de planification familiale soient prises en compte dans le nouveau plan national. Des préoccupations qui sont entre autres l’insertion de l’éducation sexuelle dans les programmes scolaires, l’offre et l’accès aux services SR/PF, la mise en place des services dans les centres de santé, la gratuité de la planification familiale au profit des jeunes et la redynamisation des centres d’écoute pour jeunes.
Cet atelier s’inscrit dans la dynamique de l’adoption de ce nouveau plan d’accélération validé le 27 novembre 2017. La rencontre a été une occasion pour les jeunes de parcourir le contenu des activités, d’apprécier le niveau de prise en compte des besoins des adolescents et jeunes dans le plan national d’accélération de la planification familiale, et d’identifier des actions concrètes de suivi des activités du PNAPF dédiés aux jeunes.
Au cours de la concertation des discussions fortes nourries entre les jeunes et les différents responsables de la santé ont permis d’arrêter des stratégies concrètes pour le suivi de la mise en œuvre des activités proposer dans le PNAPF. De ces différentes propositions l’on retient :
 Le repérage de toutes les activités de jeunes relatives à la planification familiale contenu dans le PNAPF ;
 La mise en place des points focaux par régions pour assurer le suivi des actions dans chaque région ;
 L’adoption d’un mécanisme fluide de communication entre les différentes régions pour permettre une meilleure circulation des informations ;
 La mise en place d’une plateforme numérique pour assurer la visibilité de toutes les actions entreprise par le gouvernement pour la promotion de la planification familiale ;
 L’institution de cadres de concertations périodiques entre le gouvernement et les membres chargé du suivi –évaluation des activités de jeunes.
À l’issue de ces échanges, il est prévu un atelier de validation des activités proposées pour le suivi-évaluation du PNAPF.
Il faut souligner que le gouvernement burkinabé a accordé dans ce nouveau plan d’accélération 28% de son budget à l’accès des jeunes aux services de santé sexuelle et reproductive er de la planification familiale. Ce qui réjouis les jeunes du GT/SR et les motivent à redoubler d’ardeur dans leur engagement pour la promotion de la planification familiale au Burkina et à l’International.

texte et photo: Nadine Somé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *