Mythes et réalités concernant la planification familiale: Clarification des valeurs avec des élus locaux et champions Pf à Ouagadougou

Mythes et réalités concernant la planification familiale : Session de clarification des valeurs sur la planification familiale les élus locaux de Ouagadougou ainsi que des champions et championnes de la Planification familiale

IMG_0036 (1)

SOS Jeunesse & Défis organise à Ouagadougou une session de clarification des valeurs sur la planification familiale les élus locaux de Ouagadougou ainsi que des champions et championnes de la Planification familiale. Prévue du 24 au 26 octobre 2017 la session permettra aux participants d’examiner, remettre en question, clarifier et affirmer leurs valeurs et leurs convictions concernant la planification familiale en lien avec les problèmes de santé sexuelle et reproductive, de manière à mieux prendre conscience et à se sentir plus à l’aise face à la prestation de services de planification familiale complets.

 

La clarification des valeurs est un processus clé pour la qualité des interventions envisagées par les organisations membres de l’alliance Droit et santé. Dans sa croisade pour le renforcement des capacités des élus locaux, champions/championnes en planification familiale (PF) sur les questions de santé de la reproduction (SR), l’Alliance Droits et Santé se donne ainsi trois jours  pour réfléchir sur des actions, attitudes et conduites pour l’atteinte des objectifs du réseau en liens avec la clarification des valeurs.

1

présidum à l’ouverture de l’atelier

Les participants ont droit à plusieurs communications et exposés, abordant diverses thématiques. Les formateurs passeront en revue l’état des lieux de la Santé de la reproduction au Burkina Faso, les droits sexuels et reproductifs au niveau national, les idées reçues et conceptions des méthodes PF, les techniques de plaidoyer efficace…

Dans son allocution introductive Célestin COMPAORE, Directeur exécutif  de SOS Jeunesse & Défis s’est réjouit de la tenue de cette session soutenue par la fondation HEWLETT; pour lui « c’est une occasion qui nous permettra d’établir une distinction entre hypothèses, mythes et réalités concernant la planification familiale, de fournir des informations exactes sur la planification familiale et les circonstances qui l’entourent, cela de manière concise et aisément compréhensible ».

IMG_0041Pour la représentante de la marche mondiale des femmes, Dao Bintou, cet atelier vient à point nommé car « la thématique centrale de la session de clarification des valeurs rendra intelligible  les conceptions qui font que les gens se refusent d’utiliser les services de Planification Familiale même là où cela existe. Toute chose qui nous permettra d’ agir pour rendre disponibles les services de planification familiale et travailler les mentalités des communautés pour que les uns et les autres acceptent et reconnaissent les avantages des services de PF ».Au cours de l’atelier, les séances plénières seront ponctuées par des exercices en groupes sous la facilitation de deux experts : l’un spécialisé en santé de la reproduction et l’autre rompu à la socio-anthropologie.

 

Cette session de renforcement de capacité est aussi une occasion pour les membres de l’Alliance d’affirmer les intentions de défense du droit à la planification familiale ou la fourniture de services de planification familiale, en vue de renforcer l’engagement des élus locaux et champions/championnes PF dans leur ressort territorial. Ouédraogo Julien de l’ONG Asmad résume l’objectif de plaidoyer  » nous souhaitons qu’ à la suite de cette session, la commune de Ouagadougou s’engage à faciliter la mise en œuvre d’interventions sur la PF par les arrondissements à travers l’allocation de ressources financières ».

 

hewlett_logoL’atelier est financé par la Fondation HEWLETT, une structure philanthropique fondée en 1966  au États-Unies d’Amérique. Le réseau Alliance Droits et Santé a été initié par EQUIPOP avec une quinzaine d’associations ouest africaines. Il a pour objectif de renforcer la capacité, la pérennité et le rôle de la société civile ouest africaine en contribuant à l’émergence d’un réseau d’Organisations de la Société Civile fort en matière de Droits de la Santé Sexuelle et Reproductive, de Planification Familiale et d’égalité genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *