Population et développement Les étudiants de Ouagadougou sensibilisés sur la planning familial

 

????????????????????????????????????

A l’Amphi Aimé Nikiéma de l’Université Ouaga1 Professeur Joseph KiZerbo de Ouagadougou s’est tenu un panel technique au profit de 300 jeunesce mardi 2 février 2016. Il a été organisé dans le cadre de la campagne dénommée « 1.000.000 de voix pour la planification familiale (PF) et la santé sexuelle et reproductive (SSR) », lancée le vendredi 15 janvier dernier.

Au Burkina, le rythme élevé de la croissance de la population constitue  un freinmajeur aux efforts de développement. L’accroissement élevé de la population et la faible croissance économique contribue à la détérioration des conditions de vie des ménages.Une des priorités actuelles des pouvoirs publics consiste donc à mettre en place des stratégies adéquates pour une maîtrise efficiente de ce mouvement. La fécondité, composante importante de cette évolution est la véritable préoccupation. Les acteurs mettent l’accent sur la sensibilisation pour faire face à cette urgence.

Le panel technique au profit de 300 jeunes scolaires et universitaires à Bobo, Koudougou et Ouagadougou, ce 2 février 2016, est une composante de la campagne de communication dont le slogan « 1.000.000 de voix pour la PF et la SSR ».L’objectif principal de cette campagne est de renforcer la prise de conscience et l’engagement des jeunes et des leaders politiques par rapport à l’importance de l’accès des jeunes aux services et soins de SSR/PF à travers une prise de conscience effective de ces questions parmi les priorités au niveau national.

Il ressort des communications qui ont été données: Les personnes âgées de 10 à 24 ans représentent 43,55% de la population burkinabè, le taux d’utilisation de méthodes contraceptives est de 6,6% pour les 15 à 19 ans et de 15,9% pour les 20 à 24 ans. Les panelistes consultés après le panel, sans détours ont tous « apprécié la qualité et le contenu des communications » et avouent avoir été « satisfaits de cette séance de sensibilisation ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *